Sylvain nous raconte…

Bonjour à vous, voici mon retour par rapport à mon PPL passé au CAL qui a commencé au mois de février de cette année. Tout d’abord, un grand merci à Clément et Arthur pour l’instruction !

Voulant devenir pilote de ligne, leurs expériences dans le domaine m’ont grandement aidé, aussi bien pour la méthodologie que pour le pilotage opérationnel.

Après 48h d’instruction, en faisant des navigations jusqu’en Angleterre (Shoreham) ou lors de Meetings aériens comme Epernay (près de Reims), j’ai pu me présenter au test pratique du pilote privé avion.

L’épreuve s’est déroulée le vendredi 27 juillet 2018. Mon examinateur, Jean-François Lecoutre, m’a alors fait part de la navigation à l’avance pour que je puisse préparer le vol (LFQT-LFAQ-LFAB-LFQT). Deux jours avant l’épreuve j’avais décidé de refaire un peu d’exercices type mania (PTE, PTU, IVV) pour me les rafraîchir.

Le jour J, je suis arrivé assez tôt pour préparer l’avion qui venait de sortir de maintenance pour sa visite des 100H. J’ai alors lavé la verrière pour avoir une belle visibilité depuis celle-ci et passé un coup d’eau sur l’avion (petite habitude de vélivole). J’ai ainsi préparé vers midi les documents pour mon Briefing (météo, notam, SUP AIP, masse et centrage, devis carburant,..) puis vers 12h30, j’ai pris une pause pour manger mon sandwich. J’ai attendu avec impatience les derniers bulletins météo car les orages étaient nombreux. Avec le dernier bulletin, j’ai alors pris la décision de poursuivre mon vol tout en prévenant l’examinateur que Dieppe n’allait pas être possible à cause des cumulonimbus et les averses dans le coin.

Vers 15h, nous avons commencé l’examen avec en premier lieu le briefing. Après avoir effectué ma prévol, nous avons décollé de Merville à 15h41 sous quelques cumulus. La sortie de CTR se fait par SA (Béthune) qui est mon point d’origine de navigation. Le vol s’enchaîne avec l’antenne de Bouvigny puis avec une minute de retard sur l’heure prévue, nous arrivons à Albert.

Sur Albert nous avons réalisé des exercices tels que les PTE puis j’ai repris ma navigation vers Dieppe en sachant que j’allais être dérouté. En arrivant en sortie de CTR, l’examinateur m’annonce un déroutement sur Le Touquet. Je prends un premier Cap à l’estimé et un TOP puis applique la méthode. Je décide avec son accord de vérifier mon Cap avec le GPS. Nous étions à deux degrés du Cap donné !

Une fois au Touquet, j’ai alors procédé à un atterrissage en lisse sans volets puis un retour sur Merville. Sur le retour, nous avons fait des exercices comme les virages à grandes inclinaisons, du vol lent…

Puis l’examinateur m’annonce que ma pression d’huile passe dans le rouge (simulé), je déroule ainsi la check-list destinée à cette panne et m’annonce que celle-ci persiste ! Je prends donc la décision de réaliser un atterrissage volontaire dans un champ. Je choisis donc un champ (sans ballots de pailles et de préférence sans culture haute) et applique la méthode d’une IVV. Celui-ci faisait environ 600m et était assez plat. Parfait pour atterrir en toute sécurité !

En arrivant près du sol je procède à une remise des gaz puisque celui-ci était simulée. Une fois sur Merville, nous avons encore fait une dernière PTE puis après 2H de vol, nous atterrissons. Un soulagement car il faisait encore 35°C ! Une fois au parking l’examinateur m’annonce que l’examen est réussi !! Un soulagement pour moi 😀 Me voilà, après pilote planeur, maintenant pilote privé d’avion !

Sylvain GRABARZ

Arthur Chaillet

Arthur Chaillet

Chef Pilote Instructeur

Laisser un commentaire